Compte rendu de la réunion mairie du 2 juin 2015

Lorsqu’elle nous avait informés de la construction d’un Projet Educatif Territoriale (PEDT) le 26 janvier, la municipalité nous avait fait part de son intention de reconstituer les groupes de réflexion qui avaient été mis en place au cours de l’automne 2013 (dans le cadre du projet de mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires).

L’objectif de la réunion du 2 juin dernier était d’entériner la relance de ces groupes de réflexion et d‘informer les participants de l’état d’avancement de la construction du PEDT.

 

La municipalité envisage de réunir les groupes de réflexion une à deux fois par an pour permettre au comité de pilotage du projet de les informer de son avancement, leur demander d’évaluer les actions engagées et de proposer des correctifs.

 

Les participants seront répartis en trois groupes, dont les réflexions s’articuleront respectivement autour des trois axes suivants :

  • Les activités de la pause méridienne

  • L’amélioration des études surveillées

  • L’évaluation du projet Educatif Territorial

 

Le déploiement du PEDT sur les divers centres de loisirs de Villiers aura lieu en plusieurs étapes :

Pour la construction de ce planning, la priorité a été donnée aux centres jugés prioritaires, à savoir :

  • Les sites élémentaires

  • Les centres qui accueillent plus de 180 enfants à la cantine

  • Les centres qui accueillent un grand nombre d’enfants dans de petits locaux

  • Les centres les plus éligibles à l’attribution d’une subvention par la CAF

 

Dans le cadre de la mise en œuvre du PEDT, le taux d’encadrement sera porté à 1 animateur pour 14 enfants en maternelle (1 animateur pour 15 enfants actuellement) et de 1 animateur pour 18 enfants en élémentaire (1 animateur pour 25 enfants actuellement), ce qui représente l’embauche de 26 animateurs supplémentaires.

D’autre part, la mise en œuvre du PEDT s’accompagnera d’une meilleure répartition des animateurs diplômés au sein des diverses équipes : au sein de chaque équipe, 50% minimum d’animateurs diplômés (BAFA Complet), pour 20% maximum d’animateurs non diplômés, les 30% restants pouvant être des animateurs en cours de formation BAFA ou des animateurs diplômés.

 

La municipalité souhaite uniformiser le fonctionnement de la pause méridienne en :

  • Nommant un animateur référent pour chaque classe en élémentaire, comme cela est déjà le cas en maternelle

  • Nommant un animateur avec un profil maternelle pour les classes de CP en début d’année scolaire

  • Etudiant la faisabilité de réhabiliter la sieste pour les classes de moyenne section (pour les enfants le nécessitant)

 

La mairie souhaite proposer aux enfants des activités variées pendant le temps de pause méridienne et s’engage à mettre à disposition des centres de loisirs les moyens nécessaires pour l’organisation de :

  • Jeux collectifs et sportifs

  • Activités d’expression

  • Activités manuelles

  • Jeux de société

  • Activités libres

 

La municipalité a touché un acompte de 30% de la subvention de la CAF, sur données prévisionnelles. Le budget a été voté en conseil municipal et des actions seront mises en place dès la rentrée 2015.

 

Un groupe de travail composé des directeurs de centre de loisirs réfléchit actuellement à l’organisation de la pause méridienne à la rentrée 2015, qui pourrait être la suivante :

  • En maternelle : conservation du système mis en place depuis la rentrée (participation des ATSEMs au temps de pause méridienne), avec réhabilitation de la sieste pour les moyennes sections si possible et nécessaire.

  • En élémentaire :

    • Répartition des enfants en deux groupes, en fonction de leur âge. Un premier groupe composé des CP et des CE1 et un second des CM1 et des CM2, les CE2 pouvant intégrer l’un ou l’autre des deux groupes.

    • Instauration d’un appel au cours duquel aurait lieu l’inscription des enfants aux différentes activités.

    • Emploi du temps envisagé à la rentrée :

 

Ayant réclamé à être associée à la construction du PEDT à de nombreuses reprises, la PEEP-Villiers ne peut que se monter satisfaite de la relance des groupes de réflexion et trois de ses membres se sont d’ailleurs portés volontaires pour participer aux premiers ateliers, qui devraient avoir lieu avant les vacances de la Toussaint. Dans l’attente, nous resterons particulièrement attentifs aux conditions d’accueil des enfants, notamment sur le temps de pause méridienne et ne manquerons pas de contrôler la mise en place des mesures présentées lors de cette réunion dès la rentrée 2015.