Compte-rendu de la réunion sur la nouvelle organisation du temps scolaire pour la rentrée 2016

Jeudi 18 février 2016

 
Participants

Etaient présents :

  • Jacques-Alain Bénisti (dépûté-maire)
  • Catherine Chétard
  • Ségolène Duprez
  • Stéphane Traineau
  • Emmanuel Philipps
  • Mr Palizotto
  • Philippe de La Pastelière

 

Participants (36), membres du groupe de travail des 48 : des représentants de parents d’élèves élus, les directrices d’école de Jaurès élémentaire, Renon et Camus, 3 ATSEM,  2 directeurs du périscolaire (Jaurès-Renon et Perrault), une animatrice sportive, le directeur du CCIS, des représentants des clubs de rugby, du tennis de table, de l'ESV football et de la VSJ natation.

 
Contexte

Mr Bénisti a introduit la réunion en zoomant sur les points suivants :

Activités de la pause méridienne :

  • Retours satisfaisants de l’organisation des activités sur le temps périscolaire
  • Encadrement renforcé (les directeurs n’encadrent plus d’enfants mais coordonnent les animateurs, les ATSEM accompagnent les enfants de maternelle …)
  • Enfants occupés et plus sereins à 14H

5ème matinée d’enseignement le samedi :

  • Fort taux d’absentéisme en maternelle (entre 50 et 85 % selon les écoles)
  • Absentéisme en hausse de 10% environ en élémentaire
  • Absentéisme aggravé en APC (l’acquisition des bases est fondamentale en maternelle, il est important de tout faire pour aider les enfants)

 

En conclusion, dans l’intérêt de l’enfant qui prévaut dans la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, il est proposé de réfléchir à une nouvelle solution :

  • Obliger les parents à mettre leurs enfants à l’école et s’ils refusent les sanctionner. Or, l’école n’est obligatoire qu’à partir de 6 ans.
  • Réfléchir à mettre la 5ème matinée d’enseignement le mercredi matin
 
Débat

Mr Bénisti a alors donné la parole à la salle pour connaître l’avis des différents participants. Il en est résulté les principaux points suivants :

  • Le rallongement de la matinée est très favorable à l’enseignement des matières fondamentales.
  • La 5ème matinée permet de travailler différemment, d’approfondir.
  • Une matinée de 2H est trop courte
  • Les parents font le choix de garder les enfants de maternelle au chaud et au calme plutôt que de les lever pour 2H
  • Le samedi matin permet de rencontrer l’enseignant de son enfant
  • Les enfants font partie intégrante du microcosme familial et, dans le contexte socio-économique actuel, en subissent les contraintes (horaires contraints 6 jours sur 7 en raison des horaires de travail des parents, horaires différents des frères et sœurs au collège ou au lycée, garde alternée)
  • Les enfants sont épuisés (en sport, l’après-midi, certains tombent et n’arrivent plus à suivre contrairement à avant)
  • Les clubs sportifs ont perdu des adhérents et ont supprimé des créneaux le mercredi matin

En conclusion, Mr Bénisti a tenu les propos suivants : « Je pense qu’il faut revenir au mercredi au moins pour aider les enfants en difficulté qui souvent, sont absents le samedi et une matinée de 3H serait profitable pour tous ».

 
Propositions de la mairie

Les participants ont été répartis en 4 groupes de travail afin de déterminer lequel des 2 scénarios proposés par la mairie, répondait le mieux à l’intérêt collectif des enfants.

L’organisation du temps scolaire des 2 scenarios proposés se base sur les postulats suivants :

  • 3 heures de classe le mercredi matin pour une vraie 5ème matinée de classe
  • 2H15 de pause méridienne (durée non réductible) pour poursuivre le développement des activités dans le cadre du PEDT – Projet Educatif Territorial
  • Des heures d’entrée et de sortie de classe identiques tout au long de la semaine pour favoriser la prise de repères pour les enfants et les parents
  • Une articulation simplifiée des temps du mercredi, l’école devant être suivie d’un temps d’accueil périscolaire commençant par un repas. Seuls les enfants inscrits au périscolaire peuvent déjeuner en collectivité après l’école


 Scénario 1


 Scénario 2

 

Proposition des groupes de travail

Aucun des scénarios proposés n’est satisfaisant pour les 4 groupes de travail, le premier étant le moins pire.

Réduire la matinée à 3H de classe est contraire à l’esprit de la réforme et serait préjudiciable pour l’enseignement des fondamentaux. Cela complique également l’organisation des sessions de sport (il est quasiment impossible d’organiser 3 séances de sport sur 3 H).

Les 4 groupes de travail ont donc proposé, sans se concerter, un 3ème scénario.

Ce scénario remet en cause 2 postulats :

  • L’heure de fin de classe du mercredi n’est pas la même que les autres jours. C’est déjà le cas actuellement avec la matinée du samedi qui se termine à 10H30 ou 11H30, et non à 11H45 comme les autres jours.
  • Seuls les enfants inscrits à l’accueil périscolaire du mercredi peuvent déjeuner le mercredi midi en collectivité.

 

La PEEP demande que les enfants aient la possibilité de déjeuner à la cantine le mercredi midi et, que les parents qui le souhaitent, puissent les récupérer à 14H. Cela permettrait à certains parents de travailler le mercredi matin. Dans le contexte économique actuel, travailler à 90% au lieu de 80% peut être une opportunité non négligeable.

Il reste à travailler la combinatoire Etudes et Accueil du soir. La PEEP a proposé que l’étude dure de 16H à 17H30 et soit suivie d’un accueil du soir d’1 heure maximum. Cela permettrait aux familles de récupérer les enfants à 17H30.

 
Calendrier
  • 10 mars 2016 : réunion du comité de pilotage du PEDT auquel sont invitées les têtes de liste de toutes les associations de parents d’élèves
  • Du 14 au 19 mars 2016 : réunion des 12 conseils d’école de Villiers sur Marne
  • Fin mars : Envoi à la DASEN (Inspectrice de l’Académie de Créteil) de la nouvelle proposition d’organisation des temps
  • Mai 2016 : réunion des groupes de réflexion à l’occasion de nouveaux ateliers
  • Juin 2016 : Modification du PEDT