CR de l'audioconférence avec le recteur de Créteil du 4 mai 2020

CR de l'audioconférence avec le recteur de Créteil du 4 mai 2020

Participants audioconférence :                   
                                                                                                                         

     Pour le rectorat :

  • Daniel Auverlot, Recteur académie de Créteil
  • Sylvie Thirard, Secrétaire générale
  • Yohan Blondel, Directeur de cabinet

     Pour la Peep :                             

  • Myriam Menez (AD 94) 
  • Catherine Haroutunian (UA Créteil)
  • Anne Godard et Sylvie Thenot (AD 77)
      Autres représentants de parents :
FCPE 77, FCPE 93, FCPE 94, UNAAPE 77 et 94
 
Le recteur ne s’exprime pas sur l’organisation des examens, les textes sont achevés mais doivent être validés par les instances avant d’être diffusés dans les académies.
La nouveauté réside dans les protocoles sanitaires qui ont été établis avec le cabinet Véritas, connu pour être très pointilleux dans le domaine. Ils ont été présentés samedi dernier au ministère de la Santé qui les a validés dimanche.
La reprise des écoles doit se faire dans un contexte sanitaire strict mais qui tient forcément compte du contexte local de chaque établissement : accueil, circulation des élèves dans les couloirs, la classe, la cantine, le centre de loisirs.
Une école peut ouvrir quand toutes les cases du protocole sont cochées sinon la reprise sera retardée (écoles vétustes, très petites, difficultés de circulation). Le protocole sanitaire de l’école devra être présenté lors d’un conseil d’école qui aura lieu la semaine du 11 mai. La rentrée se fera par niveau, et dans un premier temps, GS, CP et CM2. La problématique des fratries et des enfants de personnel médical et d’enseignants sera aussi prise en compte.
C’est le protocole sanitaire de l’école qui fixera le nombre d’enfants pouvant être accueillis et, en
fonction de ce nombre, un roulement pourra être organisé (1 jour sur 2, 1 semaine sur 2).
Comme le retour se fait sur la base du volontariat, il est actuellement demandé aux parents par les municipalités et/ou les écoles de prendre rapidement une décision qui fera office d’engagement. L’accès à l’école ne sera pas à la carte, les parents s’engagent à respecter l’organisation fixée. La scolarité reste obligatoire pour ceux qui ne voudront ou ne pourront pas mettre leurs enfants à l’école, et la continuité pédagogique continuera à s’exercer à distance. Toutefois, la répartition de l’organisation pédagogique pourra varier d’une école à l’autre, tout dépendra de la possibilité ou non de l’enseignant de faire du présentiel (enseignant fragile ou vivant avec une personne fragile ou avec problème de garde d’enfant).
Les remplacements seront assurés. Il est aussi important de connaître à l’avance le nombre d’enfants pour lesquels il faudra organiser la restauration scolaire, tant en termes de distanciation sociale qu’en quantité de repas.
Les représentants de parents ne seront pas associés à la mise en oeuvre du protocole sanitaire dans les écoles, ce que les fédérations regrettent.Toutefois, si les parents constatent un manquement, ils le signaleront à leurs représentants et le recteur prendra immédiatement contact avec le maire concerné  afin que le problème soit réglé. L’élaboration du protocole tient aussi compte des transports scolaires quand ils existent.
Les masques à destination des personnels seront livrés dès lundi 11 mai dans les écoles. Il est prévu 2 jeux de 2 masques en tissu lavable par enseignant : un masque par demi-journée, 2 jeux pour permettre le lavage le soir et réutilisation le surlendemain après séchage.
Dans le second degré, les 6ème et 5ème seront les premiers accueillis dès le 18 mai mais l’Ile de France étant pour le moment classée en zone rouge, ce pourrait être repoussé. Les masques seront livrés à temps.
Le calendrier de l’orientation reste inchangé, le recteur indique qu’une modification serait trop compliquée à mettre en oeuvre. L’orientation des élèves se fera donc exclusivement sur la base des notes des 2 premiers trimestres.
Une nouvelle circulaire de la DGESCO vient de sortir rappelant que les notes obtenues pendant les cours à distance ne seront pas comptabilisées. Elle table aussi sur une organisation avec un effectif de 10 élèves seulement par classe : https://www.education.gouv.fr/circulaire-relative-la-reouverture-des-ecoles-etetablissements-et-aux-conditions-de-poursuite-des-303552
 

Questions des représentants de parents :


Dans un certain nombre de villes, les représentants de parents ne sont pas du tout associés aux réunions de mise en oeuvre, c'est totalement inadmissible et très anxiogène, faisant soupçonner une absence de transparence.

  Le recteur estime que les parents n’ont pas compétence à donner un avis sur les locaux (sic),
la mairie a du personnel dédié et l’IEN veillera à la mise en oeuvre du protocole.

 
Dans de nombreuses communes, il est fait pression sur les familles pour qu'elles signalent leur intention de mettre leur(s) enfant(s) à l’école. Mais, en l’absence de connaissance du protocole d’accueil, il est difficile pour certains parents de se décider.
Le recteur reconnaît que ce n’est pas simple mais il faut avoir une idée des demandes et des besoins en accueil pour proposer une organisation qui tienne compte des locaux disponibles et des capacités d’accueil afin de décider qui peut être accueilli et mettre éventuellement des rotations en place.
 
Les fédérations de parents ont été associées à l’élaboration d’un guide d’accueil des enfants après le
confinement. Ce guide finalisé devait leur être présenté la semaine dernière, qu’en est-il ?     
Le directeur de cabinet explique qu’entre-temps le ministère a conçu différentes fiches thématiques sur ces questions. Il est donc procédé un travail de relecture pour éviter la redondance entre les documents. Si ces fiches répondent à toutes les questions posées lors des travaux préparatoires, le guide ne sera pas édité. Dans tous les cas, ces documents seront mis à disposition des personnels dès jeudi 7 mai. Le recteur ajoute qu’en parallèle, une formation à distance sur l’organisation de la reprise et l’accueil des enfants au sortir du confinement sera proposée aux 30 000 enseignants du premier degré de l’académie de Créteil jeudi prochain 7 mai. C’est une première, jamais autant d’enseignants auront reçu une formation en même temps. Il est très clair que, lors des premiers jours de classe, il n’y aura pas forcément cours. L’accueil permettra dans un premier temps de recueillir la parole des enfants et de travailler les gestes barrières et les règles de distanciation.

La FCPE souhaite que l’attestation de maintien de scolarité à la maison soit téléchargeable.                  
Il sera établi une attestation par le directeur d’école ou le chef d’établissement pour les familles qui ne pourront pas mettre leurs enfants à l’école après le 1er juin Seules les familles qui auraient souhaité remettre leur enfant à l’école mais n’auraient pas eu de place, pourront obtenir ce justificatif. Ceux dont le choix personnel sera de garder leur enfant à la maison n’en obtiendront pas. Cette attestation doit donc être nominative et ne peut donc être téléchargeable.
 
 
La FCPE rappelle que certains AVS du 93 n’ont pas vu leur contrat renouvelé pendant le confinement.
La secrétaire générale confirme que leur réembauche est en cours.
 
 
Questions PEEP 94 et 77
La continuité pédagogique laisse de plus en plus à désirer avec certains enseignants, des parents vont jusqu'à nous demander les chiffres officiels du décrochage chez les enseignants.     
Pas de réponse à la question
A notre connaissance, tous les stages et PFMP sont suspendus y compris en BTS ; pourtant, dans certains lycées, les élèves de BTS ont reçu un message leur annonçant qu'ils devaient se rendre sur leur lieu de stage dès le 18 mai et que la continuité pédagogique (enfin ce qu'il en reste) ne serait plus assurée. 
Le recteur confirme que toutes les PFMP et les stages sont annulés jusqu’à nouvel ordre.
 
Nous sommes extrêmement inquiets quant aux directives sur les choix en fin de seconde. L'an dernier, nous n'avons eu de cesse de saisir le rectorat pour des établissements qui imposaient de faire 4 voeux en arguant que l'établissement ferait au mieux, alors que les textes stipulent seulement 3 choix qui peuvent ensuite amener à discussion. Nous souhaitons qu'un rappel soit fait aux établissements. Actuellement tout se fait en vase clos et il n'est pas question que les droits des élèves soient mis à mal.
Le recteur va rappeler que les procédures d’orientation doivent se faire dans le respect des règles et permettre à l’élève de construire un parcours qui lui correspond.
 
Comment les transports scolaires sont pris en compte dans l’élaboration des protocoles ? 
Dans les territoires concernés par les transports scolaires, les compagnies de transports sont associées aux réflexions. Il n’y a pas de réaménagement des horaires, sauf si elles le proposent, afin de ne pas leur imposer une contrainte supplémentaire. Les règles sanitaires doivent également être respectées.
 
 
Prochaine réunion : La prochaine réunion est normalement programmée lundi prochain
Myriam MENEZ